Analyse de marché

Vidéo : Wall Street précipite-t-elle la baisse du commerce de détail ?

03-shopping-mall-ventes-au-detail-pixabay

Les ventes au détail étaient en légère baisse de 0,1 % en juillet. Les ventes ont diminué dans 5 des 11 sous-secteurs.

Les prix plus faibles de l’essence contribuent à la baisse des ventes dans les stations-service

Les ventes des stations-service (-3,0 %) ont diminué pour la première fois en quatre mois, l’ensemble des provinces ayant enregistré des ventes plus faibles. Cette baisse est attribuable à des prix inférieurs à la pompe. Selon l’Indice des prix à la consommation, le prix de l’essence a diminué de 5,6 % sur une base non désaisonnalisée en juillet.

Les ventes dans les magasins de meubles et dans les magasins d’accessoires de maison ont diminué de 1,4 %, les deux types de magasins ayant déclaré des baisses de 1,4 %.

Les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (-0,2 %) ont enregistré leur quatrième baisse en cinq mois. Dans ce sous-secteur, les ventes des autres concessionnaires de véhicules automobiles ont baissé de 4,1 %. Les ventes des magasins de pièces, de pneus et d’accessoires pour véhicules automobiles ont diminué de 1,6 %. Les ventes des concessionnaires d’automobiles neuves (+0,2 %) ont augmenté pour un deuxième mois consécutif. Après avoir enregistré des baisses au cours des quatre derniers mois, les concessionnaires d’automobiles d’occasion ont affiché une hausse de 0,3 % en juillet.

Les ventes dans les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires ont augmenté de 1,6 %. Tous les types de magasins ont enregistré des hausses en juillet. Les ventes des magasins de vêtements (+1,3 %) et des magasins de chaussures (+3,9 %) ont augmenté en juillet. Les ventes des bijouteries et des magasins de bagages et de maroquinerie ont connu une hausse (+1,7 %) pour la troisième fois en quatre mois.

Les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont affiché leur première hausse (+1,5 %) en trois mois.

La faute de Wall Street ?

En entrevue avec la Web télé CRE Radio TV, Garrick Brown, vice-président, Retail Research pour l’Amérique chez Cushman & Wakefield, mettaient récemment une partie de la faute sur les investisseurs de Wall Street. Selon lui, ils participent à accélérer la tendance en augmentant la pression sur les détaillants pour fermer des succursales, parfois même au détriment des bonnes pratiques. Écoutez son analyse dans cette vidéo :

Dans cet article : , , , , ,


Commenter cet article