Analyse de marché

Le sociofinancement en immobilier

Source : Pixabay

 

L’Autorité des marchés financiers (AMF) autorise maintenant le sociofinancement pour les investisseurs immobiliers en imposant cependant certaines règles. À travers le globe, le sociofinancement immobilier est un marché évalué à 2,54 G$ en 2015.

Comme le mentionne Sylvain Théberge de l’AMF, « le sociofinancement, ce n’est pas uniquement du love money, c’est-à-dire de l’argent qui provient des proches. On a plutôt recours à de purs étrangers. Si on leur promet des rendements, cela devient une activité à valeur mobilière soumise à des règles ». Rappelons que le sociofinancement fait référence à l’acquisition de sommes par le moyen d’une plateforme Web où la participation du public est sollicitée.

Dans la province, la plateforme Realstarter est destinée aux entrepreneurs expérimentés de projets immobiliers qui offrent un bon potentiel de rendement. Même s’il n’y a pas de frais reliés pour les investisseurs, les promoteurs doivent assumer une partie de la somme, mais l’argent versé dans une campagne de sociofinancement ne garantit en aucun cas un rendement.

Dans cet article : , ,


Commenter cet article