Analyse de marché

Québec : Une nouvelle taxe pour le Service rapide par bus (SRB)

Source : Pixabay

 

Les propriétaires de terrains à proximité du Service rapide par bus (SRB) à Québec et Lévis pourraient voir la valeur de leur immeuble monter en raison de la nouvelle taxe spéciale en vigueur, dans l’objectif d’aider les gouvernements à payer la ligne de transport.

Selon le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, la grande région de Québec pourrait se baser sur le modèle de financement du Réseau électrique métropolitain (REM). Cette proposition a été transmise lors d’une rencontre officielle à l’Hôtel de Ville de Lévis avec le maire Gilles Lehouillier.

«Tout le monde gagne là-dedans, mais on répartit les gains équitablement : entre le propriétaire immobilier, la Ville et le gouvernement», justifie M. Lisée.

Quant à M. Lehouillier, il a exprimé son souhait que les gouvernements provincial et fédéral paient 100 % de l’infrastructure, comme il était convenu s’il était question d’un tramway.

De son point de vue, M. Lisée affirme ne pas être contre un financement à 100 %, cependant, le modèle de captation de la plus-value foncière aurait intérêt à être « mis sur la table ». Il soutient que « c’est le modèle qui se fait un peu partout dans le monde pouvant aider à financer le transport en commun ».

Dans cet article : , , , , , ,


Commenter cet article