);
BULLETIN D'INFORMATION POUR PROFESSIONNELS EN IMMOBILIER ET CONSTRUCTION
Accueil/LE SAVIEZ-VOUS ?/Génération en mouvement : les milléniaux doivent recentrer leurs recherches de maison

Génération en mouvement : les milléniaux doivent recentrer leurs recherches de maison

Près de 6 milléniaux sur 10 disent devoir s’installer en banlieue pour acheter la maison de leurs rêves

Acheter la maison de ses rêves est un souhait largement partagé – surtout chez les milléniaux québécois. Selon un nouveau sondage TD, au Québec, plus de 8 milléniaux sur 10 (84 %) rêvent de devenir propriétaires, mais les réalités financières, comme l’augmentation du prix des maisons partout au pays, font en sorte que de nombreux acheteurs doivent maintenant parcourir les banlieues pour dénicher une propriété abordable.

Selon le sondage, même si le tiers des milléniaux (31 %) préfèrent vivre en ville, près des deux tiers (57 %) d’entre eux envisageraient de la quitter pour s’installer en banlieue afin d’acheter une maison qui réponde à leurs besoins ou à leurs objectifs futurs.

« Les milléniaux ne se limitent plus aux propriétés en ville, surtout lorsqu’ils envisagent leurs besoins futurs, comme avoir plus d’espace pour élever une famille, affirme Roy Nakhal, directeur des ventes, Montréal et Laval, spécialiste hypothécaire mobile, TD Canada Trust. Par conséquent, beaucoup d’entre eux se tournent vers les banlieues pour se trouver une nouvelle ou une plus grande maison. Il est intéressant de comparer ce constat à celui fait il y a quelques années, alors que les milléniaux, préférant la vie en ville, avaient aussi tendance à se tourner vers les banlieues, non pas pour l’achat d’une propriété, mais plutôt pour fonder une famille en toute quiétude. »

Les trois grands facteurs qui influencent les décisions des milléniaux quant à l’achat d’une maison sont l’abordabilité (72 %), la taille de la propriété (62 %) et la proximité avec le lieu de travail (58 %). Plus précisément, les milléniaux québécois affirment que le coût (67 %), l’espace extérieur plus grand (69 %) et le quartier moins bruyant (65 %) sont les principales raisons les motivant à quitter la ville pour la banlieue.

Le sondage révèle que pour devenir propriétaires, les milléniaux sont prêts à faire des sacrifices au quotidien, tels que manger moins souvent au restaurant (50 %), magasiner moins (47 %) et réduire leurs dépenses allouées au divertissement (40 %). Toutefois, les répondants refusent de consacrer plus de temps à se rendre au travail – seulement 22 % des milléniaux se disent prêts à prolonger leur trajet entre le bureau et la maison pour avoir la maison de leurs rêves en banlieue.

« Même si les propriétés actuellement sur le marché coûtent beaucoup plus cher qu’avant, le désir d’acheter la maison parfaite ne s’est pas estompé, surtout pour les milléniaux, ajoute Roy Nakhal. Puisque l’achat d’une maison représente l’une des plus grandes décisions financières de la vie d’une personne, notre priorité est de veiller à ce que nos clients se sentent prêts et en confiance tout au long du parcours. »

Que vous achetiez votre première ou votre cinquième propriété, la TD a quelques conseils pour vous aider à diminuer le stress qui peut accompagner le processus d’achat :

Planifier votre achat

  • Évaluez le montant que vous pouvez vous permettre : Avant de commencer votre recherche, vous devez calculer votre budget. Déterminez comment votre style de vie et vos autres obligations financières influenceront le montant de votre prêt hypothécaire et assurez-vous que vous n’aurez aucun mal à faire vos versements hypothécaires si jamais les taux d’intérêt grimpent. Si vous êtes déjà propriétaire, n’oubliez pas de prendre en compte la valeur nette de votre propriété actuelle et de l’inclure dans votre budget total. Des outils comme le calculateur d’accessibilité hypothécaire TD aident les acheteurs à déterminer ce qu’ils peuvent se permettre après avoir pris en compte la valeur nette de leur propriété actuelle, la mise de fonds, les dépenses mensuelles, le remboursement des dettes et leur épargne.
  • Sachez distinguer une préadmissibilité d’une préapprobation : Beaucoup de prêteurs vous offrent la possibilité d’une préadmissibilité ou d’une préapprobation hypothécaire, mais il s’agit de deux choses différentes. Si la banque détermine votre préadmissibilité à un prêt hypothécaire, vous avez une idée générale du montant du prêt hypothécaire qui pourrait vous être accordé. Vous pouvez ainsi mieux déterminer combien vous pouvez vous permettre et ce que vous devrez payer chaque mois. Une préapprobation de prêt hypothécaire vous donne la confiance nécessaire pour chercher la bonne maison au bon prix et montre aux vendeurs que vous êtes crédible lorsque vous faites une offre. Les clients de la TD peuvent faire une demande de préapprobation en ligne, au moment qu’ils jugent opportun.

Faire votre achat

  • Prévoyez les coûts initiaux : En plus des versements hypothécaires réguliers, vous devez connaître les coûts initiaux qui s’ajoutent à la mise de fonds. Il s’agit, dans bien des cas, de dépenses ponctuelles qui surviennent au moment de l’achat. Par exemple : les frais pour l’évaluation et l’arpentage de la propriété, les frais d’inspection de la propriété, les droits de mutation immobilière, les frais de notaire et juridiques, la prime d’assurance des titres de propriété, le rajustement de la taxe foncière, les frais de services publics déjà payés et le coût du déménagement. Si vous vendez votre maison actuelle, vous devrez aussi tenir compte des frais du courtier immobilier. N’oubliez pas de laisser une marge de manœuvre dans votre budget pour que vous soyez couvert en cas de dépenses imprévues.
  • Pensez à plus que le taux : Même s’il est tentant de prendre une décision quant à votre prêt hypothécaire en vous fiant uniquement au taux d’intérêt, il est important de savoir si votre prêt hypothécaire vous offre la souplesse dont vous avez besoin. Par exemple, lorsque vous faites face à un imprévu, il est rassurant de savoir que vous pourriez avoir la possibilité d’accélérer ou de ralentir la fréquence de vos versements, ou même de prendre une pause. Les prêts hypothécaires ne sont pas tous égaux; il est donc important de faire des recherches et de comprendre vos options avant de vous engager. Le moment venu, les clients de la TD peuvent remplir leur demande de prêt hypothécaire en ligne, au rythme qui leur convient.
  • Tenez-vous au courant : Des changements aux taux d’intérêt à la simulation de crise B20 lancée l’an dernier, beaucoup de choses ont changé dans le marché du logement canadien depuis quelques années. Que vous ayez déjà fait l’expérience du processus d’achat d’une maison ou que vous en soyez à votre première fois, un conseiller financier ou un spécialiste hypothécaire peut vous aider à comprendre les nouveautés dans le marché pour que vous puissiez prendre une décision éclairée et en toute confiance quant à l’achat d’une maison.

Entretenir votre achat

Pensez à la totalité des coûts d’une nouvelle maison : Pour les propriétaires, les coûts d’une maison ne s’arrêtent pas le jour du transfert de la propriété, surtout si vous avez acheté une maison plus grande ou si vous êtes passé d’un condo à une maison. Une fois que vous aurez payé les frais de transfert de la propriété, ne pensez pas que vos versements hypothécaires représenteront la seule dépense liée à votre nouvelle maison – vous aurez d’autres obligations financières régulières, comme la taxe foncière et l’entretien général de votre propriété. Lorsque l’on est propriétaire, on a forcément des dépenses supplémentaires, et c’est une bonne idée de mettre de l’argent de côté pour être prêt à toute éventualité, par exemple, s’il faut réparer un robinet qui coule ou acheter une tondeuse à gazon.

2019-04-26T16:03:24-04:00LE SAVIEZ-VOUS ?|
Go to Top