);
BULLETIN D'INFORMATION POUR PROFESSIONNELS EN IMMOBILIER ET CONSTRUCTION
//Immobilier locatif : la construction à un sommet en 30 ans

Immobilier locatif : la construction à un sommet en 30 ans

Grâce à l’ajout de plus de 11 000 logements locatifs, la construction résidentielle a été aussi forte qu’en 2017 avec environ 25 000 mises en chantier dans la région montréalaise, indique la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) dans un récent bilan de 2018. Les deux dernières années ont été plus actives que les précédentes, où l’activité tournait autour de 18 000 nouveaux logis.

L’an dernier, le logement locatif a volé la vedette. Il s’est construit 11 468 appartements, en hausse de 11 % par rapport en 2017. C’est le plus fort volume de construction pour ce type de logements depuis 1987, alors que Robert Bourassa était premier ministre du Québec et que le cinéaste Ricardo Trogi terminait son secondaire.

Sur les 11 468 logements locatifs, 10 100 étaient des appartements locatifs dits traditionnels et 1368 représentaient des appartements en résidence pour personnes âgées, où une baisse a été observée dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal en 2018.

La construction de logements locatifs était en baisse dans l’île, mais en hausse en banlieue.

Terrains chers

« Un peu moins d’une mise en chantier sur deux dans la RMR de Montréal était destinée au marché locatif, un record depuis que nous avons des données à ce sujet, soit depuis le début des années 80 », précise Francis Cortellino, analyste de marché pour la SCHL. À l’opposé, la part de marché des unifamiliales, à 18,6 % des mises en chantier, est à un creux historique.

Il se construit de moins en moins de maisons parce que les terrains disponibles se font rares et sont chers.

« Les taux d’inoccupation relativement faibles [2,6 % en 2018], la demande plus forte provenant des jeunes ménages, ainsi que le vieillissement de la population, ont tous été des facteurs ayant stimulé la construction résidentielle dans le segment du marché locatif », ajoute M. Cortellino.

Un record aussi pour le Québec

Dans l’ensemble des centres urbains de 10 000 habitants et plus du Québec, les mises en chantier dans le locatif se sont également démarquées. Au chapitre provincial, ce sont 20 184 logements locatifs qui ont été construits sur un total de 40 821 mises en chantier, là aussi un sommet. Il s’est bâti 10 019 condos et 10 485 maisons unifamiliales.

« Étant donné le vieillissement de la population et le resserrement du marché locatif, c’était attendu, fait savoir Kevin Hugues, économiste provincial de la SCHL. J’ai répété pendant de nombreuses années que le jour venait où on verrait la croissance des ménages âgés avoir un impact important sur le marché. Ce jour est maintenant arrivé. »

Source : La presse (André Dubuc)

2019-01-16T14:53:32-04:00ANALYSE DE MARCHÉ|