L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a annoncé sept nominations au Conseil d’administration de la SCHL.

La SCHL est à un point tournant de son histoire, et les nominations annoncées signalent une autre étape de la transformation de la SCHL. L’engagement renouvelé du gouvernement à l’égard du logement sera mis en œuvre par l’entremise de la Stratégie nationale sur le logement, et la SCHL jouera un rôle vital dans sa mise en œuvre et son exécution. Les nouveaux membres du Conseil d’administration reflètent divers points de vue et une vaste gamme de compétences qui seront utiles tandis que la SCHL s’apprête à s’acquitter de son rôle de leadership dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement et qu’elle continue de veiller à ce que les Canadiens bénéficient d’un marché de l’habitation stable, sûr et abordable. Tous les administrateurs ont été sélectionnés au moyen d’un processus ouvert, transparent et fondé sur le mérite.

Les nouveaux membres du Conseil d’administration de la SCHL sont Derek Ballantyne (qui siègera à titre de nouveau président du Conseil), Janice Abbott, Dana Ades-Landy, Daniel Gauvin, Anne Giardini et Linda Morris. De plus, le mandat de M. Bruce Shirreff a été renouvelé pour trois ans.

Le ministre a profité de l’occasion pour remercier le président sortant du Conseil, Robert P. Kelly, et l’administratrice sortante, Louise Poirier-Landry, pour leur travail et leur dévouement auprès du Conseil d’administration de la SCHL.

La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu’autorité en matière d’habitation au Canada, elle contribue à la stabilité du marché de l’habitation et du système financier, elle vient en aide aux Canadiens dans le besoin et elle fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l’habitation. La SCHL exerce ses activités en s’appuyant sur trois principes fondamentaux : gestion prudente des risques, solide gouvernance d’entreprise et transparence.