C’est avec fierté que la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, a inauguré le Projet Young, un projet pilote d’usage temporaire des bâtiments vacants de la Ville. La remise symbolique de la clé du bâtiment a eu lieu en compagnie de la directrice du programme Des villes pour tous de La fondation McConnell, Mme Jayne Engle, et des occupants du Projet Young.

« C’est avec fierté que je lance aujourd’hui ce premier projet pilote d’occupation temporaire des bâtiments vacants de la Ville de Montréal. Au cours des prochains mois, entrepreneurs, groupes communautaires et artistes profiteront d’un espace de 5 000 pieds carrés au cœur du quartier Griffintown pour réaliser leurs projets à un loyer abordable. En réalisant ce projet pilote d’urbanisme transitoire, notre Administration assume pleinement son rôle de leader et de propriétaire exemplaire et pose un geste concret vers la réalisation du Plan d’action en patrimoine 2017-2022 », a déclaré la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante.

Saisir « l’opportunité du vide »

C’est lors du Symposium Montréal transitoire, organisé en janvier 2017 par la Ville de Montréal en collaboration avec l’OBNL Entremise, qu’une communauté d’acteurs a été sensibilisée à la pertinence de recourir aux usages transitoires, tant pour lutter contre l’inoccupation des bâtiments que pour contribuer à la définition des vocations à venir.

« Nous cherchions des solutions aux problèmes de locaux vacants pour maintenir nos bâtiments en bon état. Nous voulions maintenir un sentiment de sécurité dans nos quartiers et poursuivre la vitalité économique de Montréal en fournissant un levier à des entreprises qui en ont besoin. C’est là que saisir “l’opportunité du videˮ a pris tout son sens. Il y avait un potentiel inutilisé et “l’occupationˮ nous semblait la meilleure stratégie de valorisation des lieux », a ajouté Mme Plante.

Un an plus tard, le Laboratoire transitoire, fruit de la convergence de quatre partenaires principaux : Entremise, MIS Maison de l’innovation sociale, La fondation McConnell et la Ville de Montréal réalisent ce premier projet pilote, un véritable incubateur d’innovation sociale. Le projet bénéficie également du soutien du gouvernement du Québec par le biais du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole, administré par le Secrétariat à la région métropolitaine du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.