Le plus important joueur du secteur de la maçonnerie de l’industrie de la construction au Québec, le Groupe Atwill-Morin, spécialisé dans la restauration d’immeubles patrimoniaux, de biens culturels et de sites historiques, renouvelle son credo envers l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal avec la mise en branle de son projet de reconstruction de son siège social situé dans le secteur industriel de l’extrémité est du Plateau-Mont-Royal.

« C’est à raison d’un investissement global de plus de 10 M$, au terme des premières étapes de la phase 1, que le Groupe Atwill-Morin entend assurer la pérennité de ses opérations dans le Plateau-Mont-Royal », a dit le président et chef de la direction, Matthew Atwill-Morin, en précisant que c’était là-même où l’entreprise a réussi à faire croître au fil de nombreuses années, déjà, un savoir-faire et une expertise uniques au Québec en matière de sauvegarde du patrimoine architectural québécois et canadien. Ce sont, par ailleurs, quelques dizaines de millions de dollars qui auront été investis dans la réalisation de toutes les phases de la reconstruction, sur un horizon de quelques années.

Soutenant que l’ADN du Groupe Atwill-Morin coïncidait parfaitement avec celui de l’arrondissement, M. Atwill-Morin a poursuivi en insistant sur le fait que l’entreprise, avec son effectif de 700 employés et son volume d’affaires annuel dépassant les 110 M$, souhaitait vivement constituer l’une des assises importantes du pôle d’emplois unique du Plateau-Mont-Royal que les autorités politiques de l’arrondissement souhaitent créer dans l’extrémité est du territoire.

« Nous avons la prétention de croire que l’entreprise génère des retombées économiques annuelles importantes dans l’arrondissement », a renchéri le président de l’entreprise, en soulignant qu’outre ces retombées qui sont une réelle valeur ajoutée dans l’économie du commerce de détail local, la présence de nombreux employés dans l’arrondissement contribuait de façon non négligeable aux recettes de l’assiette fiscale de l’arrondissement.

Pour le Groupe Atwill-Morin, la croissance de l’entreprise passe obligatoirement par la mise à niveau de ses installations qui devrait être réalisée en deux phases distinctes : les ateliers et les espaces administratifs, puis, les aires d’entreposage pour son parc d’équipements.

Dans l’intervalle, le Groupe, en guise de phase préliminaire, a relocalisé son personnel de bureau dans un nouveau siège administratif dont il a fait l’acquisition, au coût de 3 M$, au 3730, rue Crémazie Est, dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, dans l’intention de le rapatrier dans le Plateau-Mont-Royal, au moment opportun, en cours de réalisation de son projet de nouveau siège social au 4255, rue Hogan.

Selon le président de l’entreprise, la construction d’un nouveau siège social plus vert, et fonction du développement durable, conférera assurément, dans une sorte d’effet domino, une impulsion nouvelle à la vocation de ce secteur du Plateau-Mont-Royal dont le tissu industriel a bien besoin d’une remise à niveau pour assurer non seulement la création d’emplois, mais la croissance de celle-ci, marquée au fer d’une communauté industrielle 2.0 renouvelée.

M. Atwill-Morin a conclu en assurant les autorités municipales de l’entière coopération de l’entreprise afin de faire un succès de la relance de ce secteur laissé pour compte depuis trop longtemps déjà.