BULLETIN D'INFORMATION POUR PROFESSIONNELS EN IMMOBILIER ET CONSTRUCTION
//Un projet de 20 logements sociaux pour les familles verra le jour dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Un projet de 20 logements sociaux pour les familles verra le jour dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté aujourd’hui une motion autorisant la démolition d’un édifice commercial vacant de l’avenue Jeanne-d’Arc, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, en vue d’y construire un immeuble de 20 logements sociaux destinés aux familles monoparentales dans le besoin.

Le futur immeuble de quatre étages offrira des appartements incluant entre une et trois chambres. La nouvelle construction sera sous la responsabilité du Carrefour familial Hochelaga, appuyé dans sa réalisation par le groupe de ressources techniques « Bâtir son quartier ». On prévoit la première pelletée de terre en 2019 et l’occupation des lieux en 2020.

« Ce nouveau projet immobilier permettra à des personnes et à des familles en difficulté d’avoir un chez-soi confortable, avec suivi communautaire, et à un coût convenant à leur budget, et ce, dans un quartier agréable et reconnu pour son esprit d’entraide et de solidarité », a déclaré Magda Popeanu, responsable de l’habitation, de la gestion et de la planification immobilière ainsi que de la diversité montréalaise au comité exécutif.

« Il faut offrir davantage de logements sociaux pour les familles dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, où les besoins sont importants. Je me réjouis de voir que nous faisons un pas dans la bonne direction avec l’annonce d’aujourd’hui », a ajouté Pierre Lessard-Blais, maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Rappelons que l’administration municipale a dévoilé, à l’automne 2018, sa stratégie de développement de 12 000 logements sociaux et abordables. Quelque 3000 logements sociaux sont actuellement en développement. Leur réalisation est financée conjointement par la Société d’habitation du Québec et la Ville de Montréal, en vertu de l’Entente concernant le transfert des budgets en habitation découlant de l’entente-cadre Réflexe Montréal reconnaissant le statut particulier de la métropole.

2018-12-06T10:57:29+00:00ACTUALITÉS|